Numéro Vert : 0805 380 555 initiative@trees-everywhere.eu

FAQ

Botanique

A partir de quelle surface parle t-on de forêt ?

Définition de forêt par la FAO :
Surface arborée qui doit répondre à trois critères physiques :
– La hauteur potentielle des individus doit être superieure à 5m
– La surface soit être superieure à 0,5 ha et avoir une largeur de plus de 20m
– Le couvert arboré doit recouvrir au moins 10% du sol par la projection des couronnes
– Les arbres doivent pousser dans un contexte qui n’ait pas d’activité agricoles ou urbaines prédominante Nous nous attachons à parler initiallement de plantations forestières et en dessous de 5000m2, d’îlots forestiers ou bosquets.

Commencez vous à planter au Nord des arbres du Sud ?
En l’attente de travaux scientifiques plus précis, nous plantons des espèces locales, d’origine locale. La diversité et la densité permettent de créer un écosytème résilient. Par exemple, nous ne plantons pas de conifères en zones de plaine, hormis en zone méditérranéenne, car ils ne sont plus adaptés à l’accroissement des températures et périodes de sécheresse. Nous discutons avec nos réseaux scientifiques et techniques de la pertinence de planter des espèces locales avec un patrimoine génetique issu de régions plus arides ou chaudes. Les avis sont encore partagés.
Quelle est le sens de la très forte densité ? Quel niveau de mortalité anticiper ?
La forte densité n’a pas de sens dans une perspective d’exploitation forestière centrée sur le bois. En revanche, dans une logique de restauration d’écosystèmes forestiers et de captation de CO2, cette densité permet la mise en place d’espèces et d’individus différents, complémentaires, dont la compétition va accélérer le développement. Leur collaboration va permettre d’augmenter la résilience collective. La mortalité est un phénomène naturel, les espèces plantées n’ont pas toutes la même espérance de vie. Les individus moins adaptés à l’écosytème disparaissent et en se décomposant, nourissent les survivant plus adaptés.
Comment comparer les évaluations de stockage carbone par des prairies et des forêts ? Pourquoi planter sur une prairie ?
Les prairies stockent du carbone tout comme la forêt mais pas dans les mêmes proportions. Les données de l’EFESE (2019) indiquent un stockage de 5,06 TCO2eq/an/ha par les forêts de France Métropolitaine contre 0,37 tCO2eq/an/ha par les prairies. Les forêts représentent donc l’écosystème terrestre avec la plus forte capacité de stockage de carbone, dans les parties aériennes des arbres comme dans le sol. Nous sommes vigilants sur le choix des terrains et leur finalité; en effet garder une prairie est parfois souhaitable.
Comment peut on espérer une forêt étagée en plantant des arbres d'une même classe d'âge ?
Le Pr.Miyawaki a montré que des forêts multi-étagées peuvent se constituer en quelques décennies Les forêts Trees-Everywhere seront étagées rapidement parce que les arbres plantés appartiennent à des classes de taille différente : des grands arbres, des arbres moyens, des petits arbres ainsi que des arbustes. Leur dynamique de croissance est différente selon les espèces (pionnières versus post-pionnières). Les espèces de petites tailles appartiennent à des familles qui aiment l’ombre (le houx par exemple), ou vont se développer sur les lisières ou au bord des clairières – ce que nous appliquons dans le choix des emplacements des espèces par rapport aux sentiers et clairières.
En quoi la croissance de ces forêts est-il plus rapide ?
La croissance des arbres pris individuellement n’est pas significativement plus rapide. Notre méthode de plantation permet en revanche d’atteindre rapidement un stade de forêt multi étages. Cette rapidité s’explique par le choix d’espèces complémentaires. Nous plantons en effet simultanément des espèces pionnières et post pionnières, de tailles et espèces variées et complémentaires. Celà permet le passage par les différentes phases de successions d’une forêt en formation naturelle, à partir d’une friche.
En quoi la forêt est elle plus efficace pour retenir l'eau de pluie ?
Les forêts permettent une meilleure absorbtion et retention de l’eau de pluie que les prairies, ou évidemment que la terre nue. Elles limitent l’érosion des sols ou les crues liées aux fortes pluies. Les sols de forêts jouent un rôle de tampon en absorbant des grandes quantités d’eau.Par ailleurs, l’absence de traitement chimique permet une meilleure qualité de captage d’eau potable.
Peut on planter sur des sols non forestiers, abîmés ?

Les plantations d’arbres, et notamment de forêts sont souvent utilisées pour restaurer des sols dégradés. De nombreuses études existent qui démontrent l’efficacité des plantations forestières pour la restauration de sols dégradés, dont plusieurs reliées aux travaux du Pr. Miyawaki. Celui ci a en effet réalisé plusieurs projets de plantations dans l’objectif de restaurer des sols dégradés (Chine, Malaisie, Indonésie).

Plnatez vous sur des sites type décharges ?

Tout dépend du type de pollution. Il peut s’agir de pollution materielle, non chimique où l’on peut planter sur un terrain chargé de déchets civils (verre cassé, pierres, blocs de beton, ferrailles) sur des sites, comme à Mulhouse, qui avait été par exemple un side de décharge sauvage pas bien nettoyé. Dans ce cas il s’agit de préparer le sol avec une herse pour faire remonter et ramasser les plus gros déchets et puis travailler avec des chaussures de qualité et des gants. 

Botanique – Méthodologie

Y a-t-il des données scientifiques sur les résultats plantations du Pr. Miyawaki ?
Le Pr.Miyawaki n’a pas rédigé de méthode unifiée ni de suivi scientifique de ses plantations, ou en tout cas ne l’a pas publié.
Trees-Everywhere met en place un suivi scientifique systématique de ses plantations, réalisé par notre département R&D et des équipes scientifiques locales.
Notre protocole : Détermination de parcelles représentatives, comptage et mesure des individus et des espèces, survie, croissance, biomasse et évolution de la biodiversité. Ces relevés sont effectués tous les ans pendant 5 ans, puis une fois tous les 5 ans. Ils permettent une évaluation quantitative et qualitative des plantation et participent d’une démarche d’amélioration continue.
La plantation est-elle réellement autonome après 3 ans ?
On considère que la plantation commence à être autonome après le deuxième été parce que les arbres et arbustes ont suffisamment développé leur système racinaire, voire mychorizien. A partir de la troisième année, un début de canopée permet la disparition progressive des herbacées. La diversité et la densité importante vont rendre l’écosystème plus résistant et résilient aux perturbations, aleas et nuisances exterieures.

Méthodologique

Quel type d'espèces sont plantées ?
Les espèces plantées par Trees-Everywhere appartiennent toutes à la végétation naturelle potentielle, c’est-à-dire la végétation qui serait présente si aucune activité humaine n’avait eu lieu. Ces espèces sont donc naturellement adaptées à leur environnement local.
Outre les critères liés à la nature du sol, environnementaux et géographiques, nous prenons également en compte les fonctions écologiques des différentes espèces. Ces fonctions sont les suivantes :
-Apport de biomasse
-Couverture de canopée
-Attraction de la faune sauvage
-Fertilisation du sol Le nombre élévé d’espèces sur quatre groupes de taille ( buisson, êtits arbres, moyens et grands arbres) et quatre fonctions écologiques correspond au nombre et types d’espèces que l’on pourrait trouver au bout de 200 ans d’une régénération naturelle spontannée.

Scientifique

Une expérimentation scientifique souvent mal comprise.

Cette étude menée en Sardaigne (https://ec.europa.eu/environment/integration/research/newsalert/pdf/237na4_en.pdf) a été réalisée dans une zone aride. La méthode Miyawaki, même suivie très partiellement (lire l’article complet), et malgré le taux de mortalité élévé en effet constaté, a permis des résultats meilleurs que des solutions de reforestation classiques. Ainsi, l’Union Européenne a retenu cette méthode de restauration d’écosystème forestier comme plus efficicace que les méthodes de plantation traditionnelle en Sardaigne.

Ecologique

Comment ce type de plantations permet le développement de la biodiversité ?
A ce stade, nous menons des observations qui s’enrichiront par des études de terrains par notre services R&D et des laboratoires universitaires locaux. Nous avons déjà constaté l’enrichissement initial de la biodiversité végétale par notre méthode de plantation, suivi rapidement par un enrichissement de la biodiversité animale.
• La grande densité, en empêchant l’intrusion humaine, contribue à la tranquilité et au développement des espèces animales.
• Le couvert multi-strates offre une grande diversité de niches écologiques
• La présence d’un grand nombre d’espèces mellifères favorise le developpement des pollinisateurs.
Comment évaluer les ressources d'irrigation nécessaire pour ce type de plantation ?
Quels que soient les types de plantation, un arrosage des jeunes arbres, encore fragiles, est souvent nécessaire pour en assurer le bon développement les premières années, en fonction des conditions climatiques. Nous développons une technique de paillage qui permet de maintenir plus longtemps l’humidité du sol , ce qui limite les besoins en arrosage. Pendant les mois d’été, nous recommandons de prévoir un arrosage équivalent à 10ml de pluie par semaine, dont il faut déduire la pluviométrie effective naturelle, laquelle peut être largement suffisante.
Les petites forêts ne sont elles plus fragiles face aux variations climatiques ?
Une forêt dense et variée d’un hectare et demi représente déjà un massif solide face aux agressions de sécheresse, canicule, tempête, feu ou maladies.
Plantez vous dans des zones protégées de type Natura 2000 ?

Tous les projets de Trees-Everywhere se font en collaboration avec les parties prenantes locales de type PNR (Parcs Naturels Régionaux), DDTE (Direction Départementale des Territoires et de l’Environnement), Conservatoires et associations naturalistes. Cette concertation s’inscrit dans le processus de certification avec le FSC(R).
Nos plantations sont constituées d’espèces locales variées ; elles sont durables car non exploitables pendant 6 à 10 décennies grâce à la mise en place de conventions ORE et par le fait que leur densité et diversité rend leur exploitation pour le bois non rentable.
« Les forêts abritent des abeilles sauvages, des chauves-souris, des papillons et d’autres pollinisateurs et sont essentielles pour protéger les écosystèmes, la biodiversité et la production agricole et donc indispensable à notre sécurité alimentaire », a déclaré Tiina Vahanen, cheffe de la Division des ressources et des politiques forestières à la FAO.
D’après le site d’informations de l’ONU https://news.un.org/fr/story/2020/06/1070522

Entreprise

Quelles sont les compétences de votre société ?

Trees-Everywhere est une entreprise de services environnementaux. Ses dirigeants sont des entrepreneurs chevronnés, issus notamment des services financiers et digitaux. Les enjeux environnementaux et climatiques exigent une réponse pragmatique et scientifique à l’échelle. Trees-Everywhere permet de faire travailler ensemble face à ces enjeux, des communes, des entreprises et de scientifiques. La société n’est pas un laboratoire universitaire de génie écologique malgré la création en son sein d’un département R&D significatif.

Les dirigeants de Trees-Everywhere n'ont pas de formation scientifique ni forestière, en quoi sont ils légitimes ?

Les deux fondateurs sont des dirigeants, consultants et entrepreneurs chevronnés issus des services financiers et digitaux. Ils ont lancé l’entreprise sur une prise de conscience citoyenne, en voulant apporter aux enjeux climatiques les outils de la haute finance. Ils n’hésitent jamais à solliciter un conseil auprès de leyur réseau scientifique et technique de haut niveau. Par ailleurs un département R&D solide est en cours de structuration depuis le début 2021. Enfin, les parcelles d’expérimentation ont été audité par un tiers indépendant en janvier 2021. Trees-Everywhere a obtenu la Certification FSC(R°) Gestion Forestière Durable.

La presse mentionne que l'objectif de l'entreprise est de dégager « 20 à 40 millions d'euros d'ici à cinq ans ».

En effet, l’objectif de l’entreprise est de générer un chiffre d’affaires de plusieurs dizaines de millions d’euros correspondant à plusieurs millions et dizaine de millions d’arbres à planter en vue d’atteindre un objectif stratégique de 1 milliard d’arbres plantés avec les communes et entreprises françaises.

Les actionnaires engagés de Trees-Everywhere n’ont pas investi dans la société pour des buts uniques de rendement, ils sont alignés dans les valeurs de redistribution future des profits dégagés.

Quelle expérience opérationnelle démontre le savoir faire de Trees-Everywhere ?

Depuis novembre 2019, Trees-Everywhere a déjà planté en dix huit mois plus de 40 000 arbres, en quatre tranches, trois sites. Chacune de ces plantations est bien concrète, durable et fait l’objet d’un suivi scientifique détaillé.

Quels sont vos éléments différentiants par rapport à des acteurs comme Ecotree ou ReforestAction?

Ces acteurs de la reforestation ont un historique et des modèles différents.

Le compteur de ReforestAction indique 12mls d’arbres ce qui est remarquable. Par ils n’ont pas « planté » des arbres mais contribué à leur financement. Leur dernier appel à projet pour planter 1 million d’arbres propose un financement de l’ordre de 1 à 2€ par arbre.
Nous vendons en moyenne un arbre à 10€HT en coût complet parce que nous les vendons en masse. Ecotree qui vend ses arbres à l’unité les vends entre 15 et 30€.
Nos facteurs différentiants :
– Nos projets sont livrés clés en main dont nous sommes maitre d’oeuvre (ReforestAction collecte et alloue des fonds à des projets de reforestation qu’ils ne gèrent pas eux-mêmes).
– Nous sommes uniquement en France avec un fort ancrage local alors qu’ils sont principalement sur l’international
– Ces acteurs sont en sylviculture d’exploitation, pas Trees-Everywhere
– Nos projets sont certifiés puisque nous sommes maitre d’oeuvre
– Nous plantons uniquemen en forte densité et variété (spécificité botanique)
– Nous utilisons des contrats type ORE pour garantir la durabilité de nos projets